Amifampidine (Dosage)

L'amifampridine est un médicament inhibiteur des canaux potassiques utilisé dans le traitement des syndromes myasthéniques tels que le syndrome de Lambert-Eaton. Les polymorphismes du gène NAT2 peuvent déterminer les concentrations plasmatiques du médicament et son génotypage peut être utile pour une adaptation appropriée de la dose.

L'amifampridine est un médicament qui agit sur le système nerveux et est utilisé pour le traitement symptomatique du syndrome myasthénique de Lambert-Eaton.

MÉCANISME D'ACTION

L'amifampridine bloque les canaux potassiques voltage-dépendants en prolongeant la dépolarisation de la membrane cellulaire présynaptique, favorisant ainsi l'entrée du calcium dans la terminaison nerveuse. L'augmentation intracellulaire des concentrations de calcium qui en résulte facilite l'exocytose des vésicules contenant de l'acétylcholine, qui à son tour augmente la transmission neuromusculaire. Il en résulte une augmentation de la force musculaire et des amplitudes du potentiel d'action musculaire au repos.

CONTRE-INDICATIONS

Hypersensibilité à l'amifampridine, patients épileptiques ; patients souffrant d'asthme non contrôlé; patients atteints de syndromes cardiaques congénitaux de l'intervalle QT.

L'amifampridine est contre-indiquée en association avec le sultopride, avec des médicaments pouvant allonger l'intervalle QTc et avec des médicaments à marge thérapeutique étroite.

N'utilisez pas l'amifampridine pendant la grossesse. Il ne doit pas être utilisé pendant l'allaitement car on ne sait pas si l'amifampridine est excrétée dans le lait maternel humain.

ATTENTION

Des précautions doivent être prises lors de la prescription d'amifampridine chez les patients présentant une insuffisance hépatique ou rénale. Prudence chez les patients à risque de crises d'épilepsie : si une crise survient, arrêter immédiatement le traitement par l'amifampridine. Une surveillance clinique et électrocardiographique doit toujours être réalisée en début de traitement puis une fois par an. L'amifampridine n'est pas recommandée pour traiter les enfants de moins de 18 ans car il n'y a pas de données de sécurité et d'efficacité.

EFFETS SECONDAIRES

Paresthésies périphériques et péribuccales ; douleurs épigastriques, diarrhée, nausées, douleurs abdominales; les troubles du sommeil; convulsions, anxiété, vertiges, faiblesse, fatigue, maux de tête, chorée, myoclonies ; vue floue; troubles du rythme cardiaque, palpitations; syndrome de Raynaud, extrémités froides ; toux, hypersécrétion bronchique, crise d'asthme chez les patients asthmatiques ou chez ceux ayant des antécédents d'asthme ; élévation des transaminases.

INTERACTIONS PHARMACOLOGIQUES

L'amifampridine augmente le risque de convulsions avec : les antidépresseurs (tricycliques, inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine), les neuroleptiques (phénothiazines et butyrophénones), la méfloquine, le bupropion, le tramadol. L'amifampridine augmente l'effet des inhibiteurs directs ou indirects de la cholinestérase, et diminue l'effet des deux inhibiteurs si l'amifampridine est prise en association avec : mivacurium, pipercurium, suxaméthonium. Précautions extrêmes en cas d'administration concomitante avec des médicaments éliminés par métabolisme ou sécrétion active.

NOM DE MARQUE

  • Firdapse®

Gènes analysés

NAT2
Le test ADN que vous recherchiez
Acheter