Ibuprofène (Dosage)

L'ibuprofène est un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien utilisé comme antipyrétique, analgésique et anti-inflammatoire et peut être très efficace dans le traitement des maux de tête et des migraines. Certaines variations des gènes impliqués dans le métabolisme de ce médicament peuvent déterminer son efficacité dans le traitement des maux de tête ou des migraines.

L'ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien, également connu sous le nom d'AINS, utilisé pour traiter la douleur, l'inflammation et la fièvre. Il est disponible en vente libre et est également utilisé comme anti-inflammatoire dans le traitement de maladies inflammatoires chroniques telles que la polyarthrite rhumatoïde, l'arthrite juvénile idiopathique et la spondylarthrite ankylosante.

Pour les personnes souffrant de maux de tête sévères, des doses de 400 mg sont souvent beaucoup plus efficaces que 200 mg.

De nombreuses personnes ne sont pas soulagées par l'ibuprofène, ce qui peut être dû ou non à la présence de certains variants génétiques dans les gènes de métabolisation et de réponse à l'ibuprofène ou à d'autres facteurs (par exemple, la gravité de la migraine ou l'étiologie de la céphalée sévère).

MÉCANISME D'ACTION

Le mécanisme d'action de l'ibuprofène repose sur l'inhibition de l'enzyme cyclooxygénase (COX).

La cyclooxygénase est une enzyme qui joue un rôle important dans le processus d'inflammation. Cette enzyme est présente sous deux formes : la cyclooxygénase-1 (COX-1) et la cyclooxygénase-2 (COX-2). La COX-1 contribue au maintien d'une fonction tissulaire normale dans l'organisme et est responsable de la production de substances chimiques qui favorisent l'inflammation en réponse à une blessure. La COX-2 est une isoforme inductible et est activée en réponse à des facteurs inflammatoires tels que les traumatismes, les blessures et les infections. Cette enzyme est responsable de la production de prostaglandines, qui contribuent à la douleur et à l'inflammation.

L'ibuprofène bloque l'activité de la COX-2, ce qui réduit la production de prostaglandines et donc la douleur et l'inflammation. L'ibuprofène est donc un médicament très utile pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques telles que l'arthrite. En outre, l'ibuprofène peut également inhiber la COX-1 à des doses élevées, ce qui peut entraîner des effets secondaires tels que des ulcères d'estomac.

CONTRE-INDICATIONS ET EFFETS SECONDAIRES

Bien que l'ibuprofène soit généralement considéré comme sûr, il existe certaines contre-indications à prendre en compte avant de l'utiliser.

Les principales contre-indications de l'ibuprofène sont les suivantes :

Allergie : l'allergie à l'ibuprofène est considérée comme une contre-indication. Les symptômes d'une réaction allergique à l'ibuprofène peuvent être les suivants : éruption cutanée, urticaire, rhinite, éternuements, difficultés respiratoires, vomissements et diarrhée. Si vous présentez l'un de ces symptômes, vous devez cesser immédiatement d'utiliser l'ibuprofène et consulter un médecin.

Ulcères et saignements de l'estomac : l'ibuprofène peut augmenter le risque d'ulcères et de saignements de l'estomac. Par conséquent, l'utilisation de l'ibuprofène n'est pas recommandée pour les personnes qui ont des ulcères ou qui risquent de développer des ulcères ou des saignements d'estomac.

Maladie cardiovasculaire : l'ibuprofène peut augmenter le risque de maladie cardiovasculaire, comme les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Par conséquent, l'utilisation de l'ibuprofène n'est pas recommandée pour les personnes ayant des antécédents de maladie cardiovasculaire.

Grossesse : il a été démontré que l'ibuprofène peut causer des problèmes au niveau du développement du fœtus. Il est donc recommandé d'éviter l'utilisation de l'ibuprofène pendant la grossesse, en particulier pendant le premier trimestre.

Maladie rénale : l'ibuprofène peut augmenter le risque de lésions rénales chez les personnes souffrant d'une maladie rénale. Par conséquent, l'utilisation de l'ibuprofène n'est pas recommandée pour les personnes souffrant d'une maladie rénale.

Maladie du foie : l'ibuprofène peut augmenter le risque de lésions hépatiques chez les personnes atteintes d'une maladie du foie. Par conséquent, l'utilisation de l'ibuprofène n'est pas recommandée pour les personnes souffrant d'une maladie du foie.

L'ibuprofène peut également avoir d'autres effets secondaires tels qu'ulcère gastro-duodénal, perforation et hémorragie gastro-intestinale, nausées, vomissements, diarrhée, flatulences, constipation, dyspepsie, douleurs abdominales, méléna, hématémèse, stomatite ulcéreuse, exacerbation de la colite ulcéreuse et de la maladie de Crohn ; fatigue ou somnolence, maux de tête, étourdissements, vertiges, éruptions cutanées, douleur et sensation de brûlure au point d'injection (en cas d'administration par voie intraveineuse).

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES

Risque accru d'ulcération gastro-intestinale et de saignement si l'ibuprofène est pris avec : d'autres AINS, des anticoagulants oraux tels que la dicoumarine, des agents antiplaquettaires tels que l'acide acétylsalicylique, des corticostéroïdes oraux et des antidépresseurs ISRS.

L'ibuprofène réduit l'efficacité du furosémide et des diurétiques thiazidiques.

L'ibuprofène réduit l'effet hypotenseur des ß-bloquants, des inhibiteurs de l'ECA et des antagonistes de l'angiotensine II.

Augmente les taux plasmatiques de : digoxine, phénytoïne et lithium.

Augmentation de la toxicité du méthotrexate, des hydantoïnes, des sulfamides et du baclofène.

L'ibuprofène peut augmenter les lésions gastro-intestinales s'il est pris en même temps que les salicylates, la phénylbutazone, l'indométhacine et d'autres AINS.

Augmente l'effet des agents hypoglycémiants oraux et de l'insuline.

L'ibuprofène provoque un effet additif sur l'inhibition plaquettaire avec la ticlopidine.

Augmente le temps de saignement des anticoagulants.

Augmente le risque de néphrotoxicité avec le tacrolimus et la cyclosporine.

L'ibuprofène augmente le risque de saignement et d'ulcère gastro-intestinal avec : les corticostéroïdes, les bisphosphonates ou l'oxypentifylline, les inhibiteurs sélectifs de la cyclo-oxygénase-2.

Peut entraîner un risque de saignement en cas de prise avec : ginkgo biloba, agents thrombolytiques.

Potentialise l'effet néphrotoxique des aminoglycosides.

NOMS COMMERCIAUX

  • Advil® - Advil® - Advil® - Advil® - Advil® - Advil® - Advil® - Advil
  • Nurofen® Nurofen® Nurofen® Nurofen® Nurofen® Nurofen® Nurofen® Nurofen
  • Motrin® Motrin® Motrin® Motrin® Motrin® Motrin® Motrin® Motrin® Motrin

Gènes analysés

CYP2C9

Bibliographie

Ochoa D, Prieto-Pérez R, Román M, et al.Effect of gender and CYP2C9 and CYP2C8 polymorphisms on the pharmacokinetics of ibuprofen enantiomers. Pharmacogenomics. 2015;16(9):939-48.

Theken KN, Lee CR, Gong L, et al.Clinical Pharmacogenetics Implementation Consortium Guideline (CPIC) for CYP2C9 and Nonsteroidal Anti-Inflammatory Drugs. Clin Pharmacol Ther. 2020 Aug;108(2):191-200.

Zobdeh F, Eremenko II, Akan MA, et al . Pharmacogenetics and Pain Treatment with a Focus on Non-Steroidal Anti-Inflammatory Drugs (NSAIDs) and Antidepressants : A Systematic Review (Pharmacogénétique et traitement de la douleur avec un accent sur les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les antidépresseurs : une revue systématique). Pharmaceutics. 2022 Jun 1;14(6):1190.

Vous n'avez toujours pas fait de test ADN ?

Faites votre test génétique et découvrez tout savoir sur vous.

starter
Test ADN Starter

Origines, Traits et Wellness

Acheter
starter
Test ADN Advanced

Santé, Origines, Traits et Wellness

Acheter
Summer Sale Seulement jusqu'au 25 juillet sur nos tests ADN. Utilisez notre coupon SUMMER15
Acheter