Oméprazole (Efficacité)

L'oméprazole est un médicament utilisé dans le traitement de la dyspepsie, de l'ulcère gastroduodénal et du reflux gastro-oesophagien. Il appartient au groupe des inhibiteurs de la pompe à protons qui provoquent la disparition de l'acide des cellules de la muqueuse gastrique. La présence de certains polymorphismes du gène CYP2C19, impliqués dans son métabolisme, peut entraîner des variations significatives de l'efficacité de ce traitement.

L'oméprazole est un inhibiteur de la pompe à protons (IPP). Il appartient à un groupe de composés qui inhibent l'enzyme adénosine triphosphatase H+/K+ (pompe à protons), qui est la dernière voie commune de production d'acide par les cellules pariétales gastriques. Ces composés sont les inhibiteurs les plus puissants de la sécrétion acide.

CONTRE-INDICATIONS

Hypersensibilité à l'oméprazole (ou à d'autres inhibiteurs de la pompe à protons tels que le lansoprazole, le pantoprazole, l'ésoméprazole, le rabéprazole).

ATTENTION :

Une hyperplasie des cellules pariétales a été observée lors de l'utilisation d'oméprazole, ainsi que des polypes glandulaires fundiques et une hyperplasie des cellules de type entérochromaffine en raison de la suppression de l'acidité et de l'hypergastrinémie sont apparus dans certains cas.

Une augmentation du risque de développer une gastro-entérite ou une pneumonie acquise dans la communauté en raison de l'hypochlorhydrie a été décrite.

Le sevrage de l'oméprazole doit être lent (dans un délai d'un mois) pour éviter le rebond de la sécrétion acide qui conduirait à la récurrence des symptômes.

A fortes doses et en traitement prolongé, le risque de fracture de la hanche, du poignet et du rachis augmente, notamment chez le sujet âgé ou en présence d'autres facteurs de risque. Il est important d'assurer l'apport de calcium et de vitamine D pendant le traitement s'il existe un risque d'ostéoporose.

Il existe un risque de lupus érythémateux cutané subaigu (LEC) en cas de lésions, notamment dans les zones cutanées exposées au soleil, accompagnées d'arthralgies. Dans ces cas, interrompez le traitement par l'oméprazole.

EFFETS SECONDAIRES

Maux de tête, diarrhée, constipation, douleurs abdominales, nausées/vomissements et flatulences.

INTERACTIONS PHARMACOLOGIQUES

L'oméprazole réduit l'absorption de : kétoconazole, itraconazole, posaconazole et erlotinib (éviter la concomitance avec le posaconazole et l'erlotinib).

L'oméprazole augmente l'exposition systémique des substances actives métabolisées par le CYP2C19.

L'administration concomitante d'oméprazole et de clopidogrel n'est pas recommandée car la transformation du clopidogrel en son métabolite actif est réduite, ce qui réduit l'efficacité anticoagulante. Chez les patients sous traitement par clopidogrel nécessitant un traitement anti-ulcéreux, il est recommandé de remplacer l'ompéprazole par d'autres médicaments présentant un profil d'interactions plus faible (par exemple le pantoprazole ou le lansoprazole).

Il peut également entraîner une élévation plus faible des taux plasmatiques d'autres médicaments métabolisés par le système CYP, les plus importants étant le diazépam, la warfarine, la phénytoïne et la carbamazépine.

L'oméprazole augmente la concentration sérique du tacrolimus (surveiller la concentration et la fonction rénale, ajuster la dose de tacrolimus si nécessaire), le méthotrexate (arrêter temporairement le traitement par l'oméprazole) et le saquinavir.

L'oméprazole interfère avec les tests de tumeurs neuroendocrines (suspendre le traitement 5 jours avant les tests).

L'association de l'oméprazole avec le clopidogrel ou l'atazanavir n'est pas recommandée (si nécessaire, surveiller et augmenter la dose d'atazanavir à 400 mg + 100 mg de ritonavir).

NOMS DE MARQUE

  • Arapride®
  • Audazol®
  • Aulcer®
  • Belmazol®
  • Ceprandal®
  • Dolintol®
  • Emeproton®
  • Gastrimut®
  • Losec®
  • Miol®
  • Norpramin®
  • Novek
  • Nuclosina®
  • Omapren®
  • Ompranyt®
  • Parizac®
  • Pepticum®
  • Prysma®
  • Ulcéral ®
  • Ulcesep®
  • Zimor®

Gènes analysés

CYP2C19

Bibliographie

Dean L. Omeprazole Therapy and CYP2C19 Genotype. Medical Genetics Summaries, 2012.

Tang H-L, Li Y, Hu Y-F, Xie H-G, Zhai S-D. Effects of CYP2C19 loss-of-function variants on the eradication of H. pylori infection in patients treated with proton pump inhibitor-based triple therapy regimens: a meta-analysis of randomized clinical trials. Heimesaat MM, editor. PLoS One, 2013; 8(4):e62162

Shi S, Klotz U. Proton pump inhibitors: an update of their clinical use and pharmacokinetics. Eur J Clin Pharmacol, 2008; 64(10):935–51.

Vous n'avez toujours pas fait de test ADN ?

Faites votre test génétique et découvrez tout savoir sur vous.

starter
Test ADN Starter

Origines, Traits et Wellness

Acheter
starter
Test ADN Advanced

Santé, Origines, Traits et Wellness

Acheter
Le test ADN que vous recherchiez
Acheter