Réflexe d'éternuement photique

L'explication de la raison pour laquelle certaines personnes ont tendance à éternuer lorsqu'elles sont exposées à une lumière vive reste une énigme. Il semblerait que certaines variantes puissent augmenter la prédisposition à ce trait particulier.

Le "réflexe photique d'éternuement" est une caractéristique de certaines personnes qui ont tendance à éternuer lorsqu'elles passent d'une obscurité relative à une lumière vive, souvent le soleil (par exemple, à la sortie d'un tunnel). Une fois que les yeux se sont adaptés à la luminosité, les éternuements cessent. Cette affection, qui touche environ un caucasien sur quatre, aurait une composante héréditaire.

La cause exacte de ce réflexe et son importance physiologique sont inconnues, mais on pense qu'il est dû à un processus électrique au cours duquel la lumière stimule plusieurs nerfs impliqués dans le réflexe d'éternuement.

La réaction involontaire d'éternuement à l'exposition à une lumière vive est un trait qui suit probablement un modèle d'hérédité autosomique dominant, bien que les études ne soient pas concluantes et suggèrent que d'autres gènes pourraient être impliqués.

L'étude d'association pangénomique réalisée par Eriksson et al. suggère que ce trait est associé à une région du chromosome 2 (2q22.3), proche du gène ZEB2.

On a découvert que certaines variantes du gène ZEB2, dont la fréquence est faible dans la population générale, sont à l'origine du syndrome de Mowat-Wilson, qui se manifeste notamment par des crises d'épilepsie et une photosensibilité. Cela suggère qu'il pourrait y avoir un lien entre les crises d'épilepsie photosensibles et le réflexe d'éternuement photique.

Nombre de variants observés

13,5 millions de variants

Nombre de variants analysés dans l'étude

1 variante

Bibliographie

Eriksson N, Macpherson JM, Tung JY, Hon LS, Naughton B, Saxonov S, et al. Web-based, participant-driven studies yield novel genetic associations for common traits. PLoS Genet. 2010;6(6):1–20.

Wang M, Sun X, Shi Y, Song X, Mi H. A genome-wide association study on photic sneeze reflex in the Chinese population. Sci Rep. 2019 Mar 21;9(1):4993.

Le test ADN que vous recherchiez