Clarté des yeux

La couleur des yeux est déterminée par l'abondance, la densité et la répartition de la mélanine dans l'iris, qui est plus importante dans les yeux foncés que dans les yeux clairs. En outre, d'autres facteurs extracellulaires déterminent l'absorption et la diffusion de la lumière, qui contribuent également à la couleur de l'iris. Il s'agit d'un trait humain génétiquement très complexe impliquant de nombreux gènes.

L'iris est l'anneau coloré qui entoure la pupille. Il s'agit d'une membrane contractile qui s'ouvre ou se ferme en réponse à la lumière extérieure, régulant ainsi la quantité de lumière qui pénètre dans le globe oculaire. La couleur de cet iris est déterminée principalement par l'abondance de mélanine dans l'épithélium pigmentaire, qui est plus importante chez les yeux bruns que chez les yeux bleus, ainsi que par la densité et la répartition des cellules stromales mélanocytaires. Les proportions des deux formes de mélanine, l'eumélanine et la phaeomélanine, dans l'iris, ainsi que l'absorption et la diffusion de la lumière par les composants extracellulaires sont des facteurs supplémentaires qui donnent à l'iris sa couleur. Dans les yeux bruns, le rapport eumélanine/phéomélanine est plus élevé, tandis que dans les yeux clairs, il y a moins des deux et la phéomélanine est relativement plus élevée.

Les possibilités de la couleur des yeux sont multiples, bien qu'il existe une relative uniformité dans le monde, le brun étant le plus courant. En Europe, cependant, la diversité est plus grande, avec une grande proportion d'yeux clairs.

Dans certaines situations, la couleur des yeux peut varier. Souvent, les nouveau-nés ont une faible quantité de mélanine dans la partie antérieure de l'iris qui, au fur et à mesure qu'elle est exposée à la lumière, peut augmenter et la couleur de l'œil change progressivement vers sa coloration adulte. Chez certaines personnes âgées, la pigmentation peut diminuer au fil des ans et la coloration de l'iris peut changer légèrement. En outre, certaines maladies ou certains médicaments peuvent également provoquer des variations de la pigmentation des yeux.

Plusieurs études ont publié le lien entre la couleur des yeux et certaines maladies. Par exemple, la relation entre la couleur des yeux et la pression intraoculaire a été décrite comme étant plus élevée pour les yeux foncés. On a également constaté l'association de la dégénérescence maculaire liée à l'âge avec un degré plus faible de pigmentation de l'iris.

La couleur de l'iris est un trait hautement héréditaire. Dans le passé, on supposait qu'il s'agissait d'un trait génétiquement simple, mais les études menées à ce jour ont montré le contraire. Dans la plus grande étude d'association pangénomique réalisée à ce jour, portant sur plus de 190 000 personnes, 52 régions associées de manière indépendante à la couleur des yeux ont été identifiées. Parmi celles-ci, et comme prévu, les associations les plus fortes ont été trouvées dans le gène HERC2, la région génétique la plus largement décrite associée à la couleur des yeux. En outre, les gènes de la famille OCA, liés à différentes formes d'albinisme oculocutané, et d'autres associés dans des études antérieures, tels que TYR, TYRP1 et SLC24A2, se sont également distingués. Dans cette étude, d'autres loci nouveaux, précédemment associés à la pigmentation de la peau et des cheveux, tels que MITF ou TPCN2, ont également été identifiés. Selon les auteurs, les loci identifiés expliqueraient 53 % de la variation phénotypique de la couleur des yeux, ce qui montre qu'il s'agit d'un trait génétiquement très complexe, similaire à la couleur des cheveux et de la peau.

Nombre de variants observés

13,5 millions de variants

Nombre de loci analysés dans l'étude

52 loci

Bibliographie

Simcoe M, et al. Genome-wide association study in almost 195,000 individuals identifies 50 previously unidentified genetic loci for eye color. Sci Adv. 2021 Mar 10;7(11):eabd1239.

Mitchell R, Rochtchina E, Lee A, Wang JJ, Mitchell P; Blue Mountains Eye Study. Iris color and intraocular pressure: the Blue Mountains Eye Study. Am J Ophthalmol. 2003 Mar;135(3):384-6.

Frank RN, Puklin JE, Stock C, Canter LA. Race, iris color, and age-related macular degeneration. Trans Am Ophthalmol Soc. 2000;98:109-117.

Le test ADN que vous recherchiez