Groupe sanguin ABO/Rh

Le groupe sanguin de chaque individu est déterminé par les protéines de surface exprimées sur la membrane des globules rouges. Parmi la multitude de systèmes décrits, les systèmes ABO et Rh sont les plus pertinents, notamment pour la compatibilité interhumaine.

Le groupe sanguin est défini par les protéines ou antigènes exprimés à la surface des érythrocytes ou globules rouges. Il existe plusieurs systèmes de classification connus, mais les plus pertinents pour la catégorisation des groupes sanguins dans la population sont le système ABO et le système Rh.

Dans le cas du système ABO, les antigènes ancrés à la surface des globules rouges sont des sucres produits par une série de réactions dans lesquelles des enzymes catalysent le transfert d'unités de sucre. L'ADN d'une personne détermine le type d'enzymes qu'elle possède et donc le type d'antigènes de sucre qui se retrouvent sur ses globules rouges. Un individu peut exprimer à la surface de ses érythrocytes l'antigène A, B, les deux ou aucun, ce qui donne lieu aux 4 groupes sanguins possibles dans ce système, A, B, AB ou O respectivement. L'allèle A code pour une glycosyltransférase qui produit l'antigène avec le sucre N-acétylgalactosamine, l'allèle B pour générer le sucre D-galactose, et l'allèle O pour une enzyme sans fonction donc sans sucre est exprimé à la surface du globule rouge. Le groupe sanguin O est le groupe sanguin le plus répandu dans le monde, suivi du groupe sanguin A. Le groupe B est moins fréquent, et le groupe AB est le moins fréquent.

En revanche, les antigènes du groupe sanguin Rh sont des protéines. L'ADN d'une personne contient les informations permettant de produire les antigènes protéiques. Le gène RhD code pour l'antigène D, qui est une grande protéine membranaire. Certaines personnes ont une version du gène qui n'exprime pas l'antigène D à la surface des cellules et la protéine RhD est donc absente de leurs globules rouges. D'où les deux groupes sanguins du système Rh, Rh+ et Rh- respectivement.

L'ancrage des antigènes à la surface des globules rouges qui détermine le groupe sanguin dépend de la génétique de chaque individu. Sur la base de plusieurs études, quatre marqueurs associés à la production d'antigènes ont été identifiés. Ces polymorphismes se trouvent dans les gènes ABO et RHD. Le gène ABO code pour une enzyme glycosyltransférase différentielle qui catalyse l'addition du monosaccharide correspondant sur l'antigène dit H, une molécule présente à la surface des globules rouges à partir de laquelle les antigènes A et B sont formés. L'antigène A est produit par une enzyme qui ajoute une molécule de N-acétyl galactosamine à l'antigène H, alors que l'antigène B est produit par une enzyme qui ajoute un D-galactose à l'antigène H. En revanche, la capacité à produire l'antigène Rh est déterminée par le génotype du gène RHD. Ce gène est également lié au gène RHCE, de sorte que leurs génotypes sont hérités ensemble et que les deux peuvent être utilisés pour déterminer le groupe Rh.

IMPORTANT : Avec cette analyse, nous faisons une prédiction du groupe sanguin d'une personne grâce aux variantes génétiques décrites pour chaque groupe sanguin. La fiabilité de cette technique est de 90 %, il peut donc y avoir des cas (10 %) dans lesquels la génétique ne correspond pas au groupe sanguin. Par conséquent, pour connaître exactement votre groupe sanguin, vous devez effectuer une analyse biochimique sanguine.

Nombre de variants observés

13,5 millions de variants

Nombre de variants analysés dans l'étude

4 variantes

Bibliographie

Dean L. Blood Groups and Red Cell Antigens. National Center for Biotechnology Information [May 2022].

ABO blood group system. Encyclopedia Britannica, [May 2022]

National Health Services. Blood Groups [May 2022]

Le test ADN que vous recherchiez