Iloperidone (Efficacité)

L'Iloperidone est un antipsychotique atypique utilisé dans le traitement de la schizophrénie. La présence de polymorphismes dans le gène CNTF, qui code pour le facteur neurotrophique ciliaire, a été associée à des différences de réponse à ce médicament.

L'Iloperidone est un antipsychotique de deuxième génération ou atypique utilisé pour traiter les symptômes de la schizophrénie.

MÉCANISME D'ACTION

Le mécanisme d'action de l'ilopéridone est encore inconnu. On pense que l'efficacité de l'ilopéridone est médiée par une combinaison de l'antagonisme des récepteurs de la dopamine de type 2 et des récepteurs de la sérotonine de type 2.

CAUTIONS

Il n'est pas recommandé de prescrire l'ilopéridone aux patients souffrant d'insuffisance hépatique.

Chez les patients âgés présentant une psychose liée à une démence, il existe un risque accru de mortalité pendant le traitement par l'ilopéridone.

L'ilopéridone prolonge l'intervalle QT cardiaque, éviter d'administrer l'ilopéridone avec d'autres substances qui prolongent l'intervalle QT : antiarythmiques de classe IA (tels que quinidine, procaïnamide) ou antiarythmiques de classe III (tels que amiodarone, sotalol), substances antiarythmiques, antipsychotiques (tels que ziprasidone, chlorpromazine, thioridazine), antibiotiques (tels que gatifloxacine, moxifloxacine) ou toute autre substance qui prolonge l'intervalle QTc (tels que pentamidine, acétate de lévométhadyle, méthadone).

Une prudence particulière doit être observée chez les patients ayant des antécédents d'arythmies cardiaques et de syndrome du QT long congénital. Extrême prudence dans les circonstances qui augmentent le risque de torsade de pointes, telles que bradycardie, hypokaliémie, hypomagnésémie, allongement congénital de l'intervalle QT, infarctus aigu du myocarde récent, insuffisance cardiaque décompensée.

Chez les patients présentant une hyperglycémie et un diabète sucré, un contrôle régulier doit être effectué. Ce contrôle régulier doit être étendu aux patients présentant des facteurs de risque de diabète sucré tels que l'obésité, les antécédents familiaux (un contrôle de la glycémie à jeun doit être effectué au début du traitement par l'ilopéridone et périodiquement pendant la durée du traitement).

Extrême prudence chez les patients ayant des antécédents de crises d'épilepsie ou dans des conditions qui diminuent potentiellement le seuil des crises (démence de type Alzheimer).

L'Iloperidone peut affecter le jugement, la pensée et les capacités motrices. Chez les patients présentant un risque de suicide, exercez une surveillance étroite pendant le traitement.

INTERACTIONS PHARMACOLOGIQUES

Les concentrations plasmatiques de l'ilopéridone peuvent être augmentées par : les inhibiteurs puissants du CYP3A4 (par exemple kétoconazole, itraconazole), les inhibiteurs puissants du CYP2D6 (par exemple paroxétine, fluoxétine).

EFFETS SECONDAIRES

Palpitations ; allongement de l'intervalle QT cardiaque ; conjonctivite (y compris allergique) ; perte de poids ; myalgie, spasmes musculaires ; agitation, agressivité, délire ; incontinence urinaire ; dysfonctionnement érectile.

NOM DE LA MARQUE

  • Fanapt®

Gènes analysés

CNTF

Bibliographie

Vous n'avez toujours pas fait de test ADN ?

Faites votre test génétique et découvrez tout savoir sur vous.

starter
Test ADN Starter

Origines, Traits et Wellness

Acheter
starter
Test ADN Advanced

Santé, Origines, Traits et Wellness

Acheter
Le test ADN que vous recherchiez
Acheter